« Les mots justes trouvés au bon moment sont de l’action. »

Hannah Arendt (1906 - 1975)

Wikihouse : construire sa maison en 24H

wikihouse

wikihouse1

Une maison construite en 24 heures à partir de plans diffusés sur Internet et que l’on peut télécharger librement, c’est la révolution que nous propose le projet WIKIHOUSE.

Wikihouse est un kit de construction open source qui doit permettre à tous de concevoir, télécharger et « imprimer » (avec une machine à découper des planches de bois) sa maison et de l’assembler avec un minimum de compétences et d’entraînement, le tout pour un coût minimal.

La grande idée derrière la WikiHouse

wikihouseL’un des inventeurs de la WikiHouse, Alastair Parvin, du studio d’architecture et de design londonien Zero Zero est allé exposer le concept aux conférences TED de Californie cette année. Il nous a expliqué la grande idée derrière la WikiHouse:

« Le secret de polichinelle de l’architecture moderne est qu’elle est réservée au 1% de la population mondiale qui peut se la permettre. Le défi qui attend la prochaine génération d’architectes sera, pour la première fois, de se tourner vers les 99% restant, de démocratiser radicalement le mode de production de l’architecture. »

Le problème, selon Parvin, c’est cette fausse idée que l’architecture a pour seul but l’édification d’immeubles toujours plus hauts alors que « construire un nouvel immeuble reste la solution la plus coûteuse à n’importe quel problème de logement ». Demain, ce ne seront plus quelques personnes avec de gros moyens qui construiront des immeubles pour les autres mais bien ces « autres » avec moins de moyens qui se construiront leur chez-eux : « donner au citoyen un Droit de Construire ».

Les 10 principes du design selon les fondateurs de WikiHouse

1. « Be lazy as a fox » (soyez fainéant) – Au lieu de chercher à résoudre chaque problème qui apparaît, il faut adopter les solutions trouvées par les autres (et les en remercier).

2. Choisir des matériaux et des composants au coût le plus faible possible mais qui soient aussi respectueux de l’environnement, faibles en indice carbone, recyclables ou biodégradables.

3. Dessiner les pièces de façon à ce qu’on puisse les assembler avec une force de travail raisonnable (2-3 personnes) et sans connaissances expertes.

4. La maison construite doit pouvoir être habitée toute l’année et être économe en énergie, qu’il s’agisse de l’eau ou de l’électricité.

5. La conception de la maison doit assurer à l’équipe de constructeurs une sécurité maximale.

6. Imaginer sa maison en faisant attention à l’environnement dans lequel elle va être construite : climat, culture, économie, règles légales, etc.

7. Partager sa réflexion, ses plans et le concept autant que possible, c’est le principe de l’open source : tous les utilisateurs contribuent à l’amélioration du plan en partageant leurs avancées.

8. « Il est plus facile d’envoyer une recette par courrier que le gâteau » – John Maynard Keynes

9. Penser à la vie de l’ouvrage et faire en sorte qu’il puisse être désassemblé car il est plus facile et économique de réparer une pièce que de remplacer l’ensemble d’une structure.

10. Concevoir pour éviter les erreurs, c’est-à-dire dessiner les pièces soit de façon à ce qu’elles ne puissent pas s’assembler dans le mauvais sens soit de façon à ce que le sens ne soit pas important.

La fin des usines, le début du véritable « HOME made »

Lors de sa conférence, il a évoqué à plusieurs reprises un futur où les usines ne sont plus localisées mais bien dans le garage de chacun, un futur qu’il appelle de ses vœux afin de « redonner du pouvoir aux amateurs ». Le tout est de fournir des outils simples, adaptés aux compétences et aussi à la force de travail que des particuliers peuvent mobiliser.

Une image frappante surgit sur les écrans de la conférence : une grande étable à l’américaine construite par la famille habitant la ferme et tous les voisins en quelques jours, une vision d’autrefois ou tirée d’une communauté amish. Alors s’agit-il d’un retour en arrière et risquons-nous dans la foulée d’aller au bureau à cheval ou au contraire d’un bond en avant ? Ni l’un ni l’autre sans doute.

wikihouse

WikiHouse : la solution low-cost au mal logement ?

Le projet WikiHouse est un énième signe de la 3ème révolution industrielle qui se prépare : après l’ère de la sacro-sainte consommation, ce sera l’ère de la démocratisation des moyens de production. Une prédiction quasi-marxiste qui soulève en réalité une vraie mutation socio-économique : impression 3D chez soi, mise en commun et redistribution des énergies renouvelables, construction à partir de plans sous licence libre téléchargés par Internet, et ce n’est qu’un début.

La WikiHouse pourrait ainsi apporter un début de solution aux besoins de construction ou de reconstruction à moindre coût partout dans le monde : reconstruction après des catastrophes naturelles, amélioration des favellas et de l’habitat social chez nous, colonisation de terres inoccupées par les populations fuyant les guerres ou la montée des eaux, etc.

Et vous ? Quand est-ce que vous construisez votre maison ?

Vous retrouverez toutes les informations sur le projet WikiHouse sur www.wikihouse.cc (en anglais) et si vous êtes intéressé, leur équipe recherche des personnes pour monter leur première maison et expérimenter ainsi que des soutiens financiers.

Hortense Chevalier
Hortense Chevalier (Lelong de Longpré), 30 ans - Responsable webmarketing et juriste en droit des NTIC, je suis une passionnée des nouvelles technologies et je parle ici des évolutions ou des révolutions qui changeront la vie et les modes de consommation du citoyen : impression 3D, nanotechnologie, usages sur internet...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

553552aa575aeca7a3dfa93604a223dbzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz