« Les mots justes trouvés au bon moment sont de l’action. »

Hannah Arendt (1906 - 1975)

Ces regards de la jungle

« La jungle, c’est pour les animaux. Et ça, c’est notre vie. » Dihal, réfugié afghan de 19 ans. A Calais, ils sont désormais plus de 3 000 réfugiés à s’entasser dans la jungle. Sous les barbes hirsutes et les manteaux sales se cachent d’anciens ingénieurs, des étudiants en art, des professeurs…

Octobre 2015. Ce qui marque en arrivant au coeur de la jungle de Calais, c’est la dignité de ces hommes et de ces femmes que nous croisons, dont le regard laisse imaginer le passé. Qu’ils soient Soudanais, Irakiens, Syriens ou Érythréens, tous ont été contraints de fuir leur pays pour arriver ici.

De simples bâches superposées constituent leurs nouvelles maisons, installées à quelques centaines de mètres de la Nationale où défilent jour et nuit les poids lourds. Avec quelques poutres et l’aide de bénévoles, une église a vu le jour, à deux pas de la librairie où des cours de français, d’anglais et d’arabe sont proposés par des bénévoles.

Le soleil d’octobre masque la réalité à laquelle sont confrontés les réfugiés. Il suffit d’une averse pour transformer la jungle en un immense champ de boue. Faire sécher du linge, se laver ou même se déplacer devient vite impossible. Avec du bois coupé dans la forêt ou récolté grâce aux dons, certains essayent de bâtir tant bien que mal des abris étanches et isolés. Pour les autres, des tentes à même le sol sont les seuls abris en cas d’orage.

L’Angleterre, dont le taux de chômage est moins bas qu’en France et où la carte d’identité n’existe pas, représente pour ces réfugiés un Eldorado synonyme de travail.

 

[cycloneslider id= »regards-de-jungle »]

 

Soutenez The Dissident dans sa quête de liberté

Lucas Barioulet
Photojournaliste indépendant, Lucas Barioulet est fondateur du site web Line Up Magazine et étudiant à l’Ecole Publique de Journalisme de Tours. Il a entre autres travaillé pour le journal Sud Ouest et Radio Campus Angers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3613747e03ee94bdfd0bf77e7352af66ZZZZZZZ