Andrei Sakharov

← Retour à la galerie

Andreï Dmitrievitch Sakharov  (1921 – 1989)

Physicien nucléaire russe

Issu d’une famille de scientifiques russes, Andreï Sakharov suit les traces de son père dans le monde de la physique et intègre, à l’issue de sa thèse en 1948, un groupe de recherche portant sur le développement d’armes nucléaires. En 1960, son équipe conçoit la Tsar Bomba, plus puissante bombe atomique a avoir été testée jusqu’à aujourd’hui. Constatant l’influence grandissante du complexe militaro-industriel, Sakharov s’engage contre la course à l’armement nucléaire et prend position en faveur des droits de l’homme en URSS. Il reçoit en 1975 le prix Nobel de la paix pour avoir dénoncé le danger que représente une union soviétique surmilitarisée. Ses positions dissidentes lui ont valu à lui et à sa femme Elena Bonner un ticket pour Gorki, en exil, ainsi qu’une inscription dans le programme de psychiatrie répressive des soviétiques. Il fut finalement libéré à l’arrivée au pouvoir de Gorbatchev et profita de la politique de Glasnost pour remettre en question la constitution de l’URSS et son régime de parti unique au sein même du Parlement russe. Andreï Sakharov est décédé le 14 décembre 1989 à Moscou, deux ans avant la chute de l’union soviétique.

Quelques-unes de ses œuvres :

La liberté intellectuelle en URSS et la coexistence, 1969
Mon pays et le monde, 1975
Mémoires, 1990

« Nous devons faire appel à la raison et créer une vie digne de nous-mêmes et des buts que nous percevons seulement faiblement ».

En savoir plus sur Andreï Sakharov

  • Categorie: Contemporaine (1789-...), Droits de l'Homme, Europe