Fiodor Dostoievski

← Retour à la galerie

Fiodor Mikhaïlovitch Dostoïevski (1821 – 1881)

Écrivain russe et penseur subversif

Écrivain reconnu comme un des plus grands génies de la littérature mondiale, Fiodor Dostoïevski est le père d’une œuvre marquée par de grands questionnements métaphysiques liant l’homme, la liberté et Dieu, à l’image de son récit du Grand Inquisiteur, invoqué par Albert Camus à la réception de son Prix Nobel. Sa participation dans des cercles d’intellectuels progressistes (Pétrachevski, Dourov) et ses prises de position subversives, notamment contre la censure ou le servage, lui valent une condamnation à mort en 1849. Gracié au moment de l’exécution, épisode marquant qu’il évoque dans Les Frères Karamazov, il n’en vit pas moins dix ans au ban de la société, dont quatre dans un bagne sibérien. Vivant de sa plume, épileptique, il n’a jamais vécu dans le confort matériel et la paix, et n’obtient reconnaissance que quelques mois avant son décès, à 60 ans, grâce à son Discours sur Pouchkine dans lequel il exalte la « vocation européenne et universelle » de l’âme russe.

Quelques-unes de ses œuvres :

Crime et châtiment, 1866
L’Idiot, 1868
Les démons, 1872
L’Adolescent, 1875
Les Frères Karamazov, 1880
Le Juif errant est arrivé, 1930
Les Comitadjis, 1932

« Nous sommes tous coupables de tout et de tous devant tous, et moi plus que les autres. »

En savoir plus sur Dostoievski

  • Categorie: Arts, Contemporaine (1789-...), Europe, Philosophie