Germaine Tillion

← Retour à la galerie

Germaine Tillion (1907-2008)

Résistante lors de la Seconde Guerre mondiale, ethnologue 

Si elle s’est illustrée pour ses actes héroïques durant la Seconde Guerre mondiale, Germaine Tillion a consacré une part importante de sa vie aux sciences humaines et notamment à l’ethnologie. En 1934, plusieurs diplômes en poche, la jeune femme se spécialise dans les ethnies berbères, et effectue de nombreux voyages en Algérie jusqu’en 1940.

De retour en France, sous l’occupation et après la capitulation, elle prend part à l’organisation d’un des premiers mouvements de résistance au nazisme, le réseau du Musée de l’Homme. Propagande anti-nazis (journal Résistance), aide aux prisonniers de guerre, renseignements militaires… L’organisation est démantelée en 1941. Sept membres importants sont alors exécutés, tandis que Germaine Tillon est arrêtée en aout 1942, puis déportée à Ravensbrück en octobre 1943.

Libérée en avril 1945 à l’issue de négociations, elle réussit à faire sortir des documents (des photos d’expériences médicales, ou son opérette Le Verfügbar aux Enfers, écrite dans le camp). À son retour, elle rejoint le Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), où elle travaille sur les crimes de guerre nazis.

Spécialiste de l’Algérie, elle y est envoyée en 1954 par le gouvernement pour une mission d’observation, avant d’entrer au cabinet du gouverneur général, où elle développe des Centres sociaux à Alger. Fervente gaulliste, elle rencontre en 1957 l’Algérien Yacef Saadi, membre actif du Front de Libération Nationale (FLN) et responsable de la Zone autonome d’Alger, qu’elle convainc de faire cesser les attentats du FLN, en échange de l’arrêt  des exécutions capitales.

Après avoir travaillé un temps au cabinet du ministre de l’Éducation Nationale, elle poursuivra ensuite ses travaux universitaires et ses engagements humanitaires.

En 1999, elle est l’une des six femmes élevées au rang de Grand-croix de la Légion d’honneur. En 2015, sept ans après sa mort, elle est transférée au Panthéon. 

Quelques unes de ses œuvres : 

Le Verfügbar aux enfers, 2005 (écrit en 1944-1945 à Ravensbrück)

Combats de guerre et de paix, 1970

Il était une fois l’ethnographie, 1970

Citations :

« Notre patrie ne nous est chère qu’à la condition de ne pas devoir lui sacrifier la vérité » 

« L’asservissement ne dégrade pas seulement l’être qui en est victime, mais celui qui en bénéficie »

  • Categorie: Contemporaine (1789-...), Europe, Maghreb, Politique, Sciences