Jean Moulin

← Retour à la galerie

Jean Moulin (1899-1943)

Jeune loup de la République, « incarnation » de la Résistance et héros de la Nation

Issu d’une famille de militants républicains, Jean Moulin se hisse aux sommets de l’administration d’Etat, non sans bénéficier des pistons de papa. C’est en 1936, lorsque, chef de cabinet du ministre de l’Air du Front populaire, il prend part aux livraisons clandestines d’armes et d’avions au gouvernement républicain, lors de la Guerre d’Espagne, que commence son destin de dissident. Révoqué par le maréchal Pétain en 1941, il traverse la Manche pour rejoindre le leader de la France Libre, Charles de Gaulle, qui lui confie une triple mission de communication, d’unification militaire et de fédération politique des mouvements de la Résistance. En 1943, il fond Combat, Libération-Sud et Franc-Tireur dans les Mouvements unis de Résistance, avant de fonder le Conseil national de la Résistance. Arrêté, enfermé, torturé par la Gestapo, Jean Moulin meurt, les lèvres scellées, dans le train qui le conduit en Allemagne.

Quelques-unes de ses œuvres :

Premier combat, journal posthume de Jean Moulin, 1947.

« Je ne savais pas que c’était si simple de faire son devoir quand on est en danger. »

En savoir plus sur Jean Moulin

  • Categorie: Contemporaine (1789-...), Droits de l'Homme, Europe, Politique