Léon Tolstoï

← Retour à la galerie

Léon Nikolaïévitch Tolstoï (1828-1910)

Romancier et penseur russe obsédé par la Guerre et possédé par la Paix

Jeune cosaque issu de la noblesse provinciale, Lev Nikolaïévitch, dit Léon Tolstoï, met en scène dans ses romans (Guerre et Paix notamment), le spectacle de sa vie déchirée entre, d’un côté les convenances, les faux-semblants, les inclinations belliqueuses que lui instille sa caste, et de l’autre ses principes moraux, mus par un amour inconditionnel du bien et de l’être humain. Auteur réaliste et moraliste, explorateur des travers de l’âme et de la guerre, Tolstoï renouvelle le christianisme en le ramenant au strict respect d’une loi universelle, l’Amour, au nom de laquelle il condamne les structures sociales, économiques et politiques du monde contemporain. Au « summum » de sa vie, alors qu’il pourrait dévorer sans limite les fruits de son succès, il choisit d’endosser le costume de paysan austère et de vivre de la terre.

Quelques-unes de ses œuvres :

Récits de Sébastopol ou Récits du Caucase, 1855.

Les Cosaques, 1863.

Guerre et Paix, 1864-1869.

Anna Karénine, 1873-1877.

La Mort d’Ivan Iliitch, 1886.

Résurrection, 1899.

« Ce n’est pas la violence, mais le bien qui supprime le mal. »

« La vérité doit s’imposer sans violence. »

En savoir plus sur Léon Tolstoï

  • Categorie: Arts, Contemporaine (1789-...), Europe, Philosophie, Spiritualité