Malala Yousafzai

← Retour à la galerie

Malala Yousafzai (1997-…)

Militante pour les droits de la femme au Pakistan et encore une enfant

Née dans une contrée vérolée par les Talibans, la jeune Malala Yousafzai, Pakistanaise opprimée (ces deux mots semblent former ensemble un pléonasme), pourrait courber l’échine. Au lieu de cela, elle choisit de s’exprimer. BBC, 2009 : les larmes aux yeux, Malala condamne les violences perpétrées par les Talibans dans la vallée du Swat (Nord-ouest du Pakistan), pleure les écoles pour filles brûlées par les fanatiques et exprime son ambition de devenir médecin. Une confession qui lui vaut d’être sacrée héroïne –en 2011, elle reçoit le Prix national pour la Paix, en 2012, le prix Simone de Beauvoir pour la liberté des femme–, d’être propulsée sous le feu des médias et malheureusement, le 9 octobre 2012, sous celui des Talibans, qui tentent de l’assassiner d’une balle dans la tête. Grièvement blessée, mais sauve, Malala Yousafzai poursuit son combat pour l’éducation et les droits de la femme et obtient en octobre 2013 le prix Sakharov.

« Nos livres et nos stylos sont nos armes les plus puissantes. Un enfant, un enseignant, un stylo et un livre peuvent changer le monde. L’éducation est la seule solution. »

« [Les talibans] pensaient qu’une balle pourrait nous réduire au silence mais ils ont échoué. Et du silence sont sorties des milliers de voix. Ils pensaient changer mes objectifs et mes ambitions, mais une seule chose a changé : la faiblesse, la peur et le désespoir ont disparu et le courage et le pouvoir sont apparus. »

En savoir plus sur Malala Yousafzai

  • Categorie: Droits de la Femme, Espoirs du XXIe siècle, Sous-continent indien