Sitting Bull

← Retour à la galerie

Sitting Bull (1831 – 1890)

Chef Sioux, médecin, résistant, vainqueur de la bataille de Little Big Horn

Chef des Lakotas Hunkpapas (Sioux) et médecin de la tribu, Sitting Bull est une figure importante voire la plus connue de la résistance amérindienne face à l’armée américaine au 19ème siècle. En 1868, les Américains propose aux Sioux de leur rendre les terres sacrées des Black Hills en échange d’une grande partie de leur territoire de chasse, un traité que Sitting Bull sera le seul à refuser. Et en effet, les Américains rompront le Traité de Fort Laramie suite à la découverte d’or dans les Black Hills. Sitting Bull mène le soulèvement des Sioux, bientôt rejoints par les Cheyennes, et défait le général Custer à la célèbre bataille de Little Big Horn.

Obligé de fuir dans la région du Saskatchewan, il sera protégé par les Canadiens contre les représailles de l’armée américaine. En 1880, il retourne avec son peuple au Dakota pour y purger une peine de 2 ans de prison. Il sera ensuite emmené à la réserve de Great River. Il assiste alors à l’arrivée du mouvement religieux de la Danse des Esprits, une danse rituelle d’une journée qui devait faire venir un sauveur pour les amérindiens. Sitting Bull n’adhère pas à cette croyance mais laisse son peuple faire ses propres choix. Interdite par les Américains, ils enverront Buffalo Bill porter l’ordre d’arrestation du chef indien. La police indienne de la réserve essaiera alors d’exécuter l’ordre mais ses proches résisteront et une fusillade éclatera, coûtant la vie à Sitting Bull ainsi qu’à onze personnes.

Véritable inspiration pour les minorités amérindiennes, le chef Raoni, par exemple, est parfois surnommé le « Sitting Bull de l’Amazonie ».

« Quel traité le blanc a-t-il respecté que l’homme rouge ait rompu ? Aucun.
Quel traité l’homme blanc a-t-il jamais passé avec nous et respecté ? Aucun.
Quand j’étais enfant, les Sioux étaient maîtres du monde ; le soleil se levait et se couchait sur leur terre ; ils menaient dix mille hommes au combat.
Où sont aujourd’hui les guerriers ?
Qui les a massacrés ?
Où sont nos terres ?
Qui les possède ?
Quel homme blanc peut dire que je lui ai jamais volé sa terre ou le moindre sou ? Pourtant ils disent que je suis un voleur.
Quelle femme blanche, même isolée, ai-je jamais capturée ou insultée ? Pourtant ils disent que je suis un mauvais Indien.
Quel homme blanc m’a jamais vu saoul ?
Qui est jamais venu à moi affamé et reparti le ventre vide ?
Qui m’a jamais vu battre mes femmes ou maltraiter mes enfants ?
Quelle loi ai-je violée ?
Ai-je tort d’aimer ma propre loi ?
Est-ce mal pour moi parce que j’ai la peau rouge ?
Parce que je suis un Sioux ?
Parce que je suis né là où mon père a vécu ?
Parce que je suis prêt à mourir pour mon peuple et mon pays ? »

En savoir plus sur Sitting Bull

  • Categorie: Amérique du Nord, Contemporaine (1789-...), Droits de l'Homme, Politique