Journée d’échanges sur l’Afrique Sahélienne en mouvement, le 2 décembre à Paris

Les crises, en Afrique comme en Europe, génèrent le doute, le désengagement, voire le désintérêt de certains acteurs français pour l’Afrique. Le peu d’engagement qui reste et la vision qui le porte se réduisent trop souvent aux seuls enjeux sécuritaires, économiques et géopolitiques.

Pourtant, l’Afrique est en forte croissance au plan économique mais aussi en termes de démocratie, de mobilisation citoyenne, de dynamiques locales positives, d’imagination créatrice et d’action politique, comme le démontre l’insurrection populaire que vient de vivre le Burkina Faso et qui a obtenu la démission de l’ex président Blaise Compaoré.

C’est cette Afrique qui bouge qu’il nous faut désormais connaitre et faire connaitre sous peine de laisser passer le train de l’Histoire.

Il nous revient, à nous, acteurs français mobilisés, d’interroger ensembles nos idées et nos pratiques pour les adapter aux enjeux de développement de cette Afrique d’aujourd’hui et du futur.

Programme

Une journée d’écoute et d’échange  pour :

  • Amener une réflexion sur la nécessaire évolution des idées reçues et des pratiques d’appui au développement en Afrique Sahélienne au regard des dynamiques en cours dans cette région
  •  Valoriser une approche qui renforce les acteurs locaux et mobilise les citoyens dans leur territoire
  • Présenter l’évolution humaine, stratégique et institutionnelle d’Eau Vive : une ONG  française devenue une fédération internationale franco-africaine pour mieux répondre aux enjeux du développement et de la solidarité en Afrique comme en France.

Intervenants

Cassilde Brénière – AFD, responsable de la division Eau et assainissement

Pierre-Marie Grondin – Directeur du PS-Eau

Myriam Bincaille – Directrice du Fonds Suez Environnement Initiatives

Jean-Pierre Fortuné – 1er vice-président de Reims Métropole

Ousmane Kouré Jackou – président de l’intercommunalité du canton de Kornaka (Niger)

Antoine Raogo Sawadogo – Président du Laboratoire Citoyennetés (ancien Ministre de l’administration territoriale puis président de la Commission nationale de la décentralisation),  Burkina Faso

Yonaba Amidou – expert en finance et droit des affaires, Burkina Faso

Eric Blanchot – directeur Afrique Promédiation

Laurent Chabert d’Hières : Président d’Eau Vive Internationale

Jean Bosco Bazié – Directeur général d’Eau Vive

Lamine Ba – vice-président d’Eau Vive Sénégal

Madeleine Yaméogo – présidente d’Eau Vive Burkina Faso

Jean-Noël Faure  – Agronomes et Vétérinaires sans Frontières

Jean-Baptiste Placca – RFI, spécialiste de l’Afrique de l’Ouest -A confirmer

Autres représentants de l’AFD et du MAE – A confirmer

Plus d’infos sur Eau vive

The Dissident
L'indécence et le courage de la liberté.