Notre-Dame-des-Landes : « Un combat pour les générations futures »

"Le Tarmac est dans le pré" sera diffusé ces samedi, dimanche et lundi sur Public Sénat.

« Tarmac est dans le pré », un documentaire sur le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, a été récemment diffusé sur France 3 et passera régulièrement sur la chaîne TV Public Sénat. Son réalisateur Thibault Férié a répondu à nos questions.

The Dissident : Pourquoi avoir réalisé ce documentaire ?

Thibault Férié : Depuis mon Sud-Ouest natal, j’entends depuis longtemps parler de ce projet d’aéroport et des luttes paysannes qui lui sont liées. J’avais l’idée d’y consacrer un film. L’an dernier, dans le bureau du producteur Luc Martin-Gousset de la société Point du jour, j’ai vu un article à ce sujet accroché au mur. Je lui ai fait part de mon intérêt et il m’a répondu : « Alors tu peux en faire un film ! » Je voulais faire ce documentaire car ce projet cristallise des points de ruptures présents dans la société. Je pense à la conception du développement, productiviste ou durable, à la vision de la démocratie et aux trois grandes crises que nous traversons : économique, sociale et écologique. Ce projet a aussi été prévu avec un partenariat public-privé, en l’occurrence Vinci, qui peut poser bien des problèmes comme le montre l’actualité sur l’écotaxe, bâtie sur le même dispositif. Notre-Dame-des-Landes oppose donc deux visions de l’avenir sur les enjeux essentiels d’aujourd’hui : cela vaut un film !

Que retenez-vous du tournage ?

Thibault Férié

Thibault Férié

D’abord la grande ferveur des acteurs de cette histoire, du côté des opposants comme des partisans. C’est un vrai combat ! Je retiens aussi de belles rencontres notamment avec Michel Tarin et ses compagnons de lutte. Ce sont de grands humanistes et des militants de longue date qui étaient au Larzac, à Plogoff et au Carnet. Ils ne luttent pas pour leur pré carré mais pour la Terre avec un grand T. Ils font une analyse globale de leur combat et se battent pour les générations futures. Une phrase de Gilles Deleuze les décrit bien : « Le pouvoir nous veut triste mais la lutte nous rend joyeux. » Par ailleurs, j’ai été très bien accueilli par les paysans et les personnes vivant sur la ZAD où j’ai pu filmer et travailler sans aucun souci. Les porteurs du projet m’ont aussi ouvert leur porte sans restriction. J’ai constaté que sur ce dossier l’idéologie est du côté des promoteurs de l’aéroport qui sont dans la croyance béate en la croissance sans véritables arguments. Cela tranche avec l’analyse argumentée des opposants. Aujourd’hui, il est clair que ces deux points de vue sont inconciliables notamment car j’ai la nette impression qu’un vrai débat n’a jamais eu lieu dans l’écoute et le respect. Un aéroport est prévu pour de longues décennies : une telle infrastructure ne peut pas être imposée d’en haut par les pouvoirs politiques et économiques.

Infos pratiques :

« Le Tarmac est dans le pré », documentaire de 52 mn est diffusé sur Public Sénat.

Prochaines diffusions : samedi 09/11/2013 à 22h00, dimanche 10/11/2013 à 18h00 et lundi 11/11/2013 à 17h15.

Il sera aussi projeté partout en France dans des réseaux militants et associatifs.

On peut se procurer le DVD auprès de la société Point du Jour : www.pointdujour.fr ou www.pointdujour-international.fr

François Caillaud
Journaliste indépendant basé à Nantes, François a débuté en radio avant de suivre des études de journalisme et de sociologie. Il s'est d'abord investi dans la presse écrite : quotidiens régionaux, revues nationales spécialisées sur le monde rural et l'agriculture, presse régionale et institutionnelle. Il a rejoint l'équipe de The Dissident car il en partage les valeurs : liberté, citoyenneté, honnêteté intellectuelle, souci de l'autre et de la dignité humaine.